Formateur HSE, ce qu’en pense le président de l’OM-HSE Mustapha Chahidi

Formateur HSE

L’Observatoire Marocain de l’Hygiène, la Sécurité et l’Environnement (OM-HSE) est l’exemple type d’une association d’experts très dynamique. Présidé par notre invité Mustapha Chahidi, également formateur expert interne, OM-HSE est ouvert à toute personne œuvrant dans le domaine HSE (Responsable HSE, Formateur en HSE…). Dans cet entretien, nous revenons notamment sur la formation des responsables HSE et des formateurs internes spécialisés en HSE, et des challenges que doivent relever au quotidien dans les entreprises.

Quel regard portez-vous sur la formation académique des responsables QHSE dans les entreprises ?

La formation académique d’un responsable HSE doit porter sur plusieurs volets pour acquérir des compétences techniques, scientifiques, réglementaires, normatives et managériales. L’entreprise a besoin d’un responsable HSE qui maitrise tous les outils pour :

  • Mettre en place une démarche de prévention des risques
  • Impliquer l’ensemble du personnel de l’entreprise à travers le développement d’un système de communication transversal
  • Développer des indicateurs de performance et de suivi de l’évolution du système de management QHSE
  • Conseiller la direction dans tous ses centres d’intérêt liés au domaine QHSE
  • Assurer une veille et l’amélioration continue SM-QHSE.

Un responsable HSE est, en partie, un formateur interne occasionnel. Pensez-vous que ces responsables sont bien outillés pour jouer ce rôle ?

Effectivement, parmi les tâches lourdes d’un responsable HSE est la formation, la sensibilisation et la communication permanente (écrite et orale) avec l’ensemble des acteurs au sein de l’entreprise.

Malheureusement, on trouve souvent que ce responsable HSE n’est pas suffisamment outillé pour jouer son rôle régalien dans la communication et la formation des collaborateurs.

Ces outils pédagogiques sont, parfois, inappropriés, voire inadaptés à la population cible pour faire passer des messages forts qui touchent la santé et la sécurité des personnes et des biens. Malgré le nombre important des heures de sensibilisation et de formation, on constate, sur terrain, que les consignes de sécurité ne sont pas bien assimilées et les opérateurs trouvent des difficultés pour changer les mauvaises pratiques et abandonner les anciennes habitudes.

En faisant l’analyse de certaines situations et comportements dangereux des agents, on trouve que les messages ne sont pas clairs, ce qui laisse à désirer par rapport à l’efficacité des formations et parfois la remise en cause des compétences des formateurs HSE.

La question qui se pose, à chaque fois, comment peut-on renforcer les qualités du formateur et les outils pédagogiques utilisés.

Que faire pour que les entreprises, notamment les plus grandes, disposent d’une véritable équipe de formateurs internes HSE ?

Pour que les entreprises réussissent la mise à niveau des formateurs HSE, il faut bien :

  • les coacher et les accompagner par un cursus de mise à niveau des compétences pédagogiques et comportementales
  • les doter des outils techniques en se basant sur les nouvelles technologies (la digitalisation et l’intelligence artificielle)
  • mettre à la disposition des formateurs HSE une base de données et d’informations ainsi que des plates-formes d’échange et de capitalisation du savoir et du savoir-faire.

La communauté des formateurs internes doit être distinguée et prise en charge par l’entreprise en créant un cadre structuré pour mettre en valeur cette mission noble du formateur HSE pour qu’il soit au centre des préoccupations de l’entreprise pour tout changement.

Un formateur en HSE vise surtout les compétences comportementales. Que doit faire un formateur interne spécialisé en HSE pour réussir ce pari ?

Pour influencer les collaborateurs et agir sur leurs comportements, le formateur HSE doit travailler sur soi-même et donner le meilleur de lui, il doit avoir des qualités humaines et professionnelles :

  • Être exemplaire et présent sur terrain
  • S’adapter à la culture de l’entreprise et cibler les changements souhaités
  • Adapter les moyens utilisés aux différentes situations rencontrées
  • Avoir une approche forte en communication à tous les niveaux
  • Être un pédagogue pour capter l’attention et la confiance des interlocuteurs
  • Avoir un sens de responsabilité et de rigueur
  • Garder le contact permanent avec toute la chaine de l’encadrement
  • Avoir un sens de l’observation et de la vigilance
  • Être à l’écoute de toutes les parties prenantes en HSE
  • Avoir un sens de l’initiative et de réactivité
  • Être plus claire et simple pour convaincre les collaborateurs
  • Garder le sang-froid lors des discussions
  • Utiliser une démarche juste pour encourager les bonnes pratiques et sanctionner les mauvais comportements.

Comment une entreprise peut-elle motiver ses formateurs internes spécialisés en HSE ?

Pour challenger les formateurs HSE, l’entreprise doit instaurer un système clair pour mettre en valeur cette population qui représente un maillon très sensible et très important dans le développement des compétences (techniques et humaines) des agents.

La reconnaissance et la motivation de l’équipe des formateurs internes passent à travers des actions concrètes de valorisation et de récompense. Par exemple, la certification des compétences par des organismes reconnus, la rémunération raisonnable et équitable des formateurs en fonction du niveau du formateur (débutant, senior et expert) et aussi par domaine d’expertise en relation avec l’effort de recherche et la contribution dans des nouveaux projets.

Biographie :

Mustapha CHAHIDI

Président de L’OM-HSE

Conseiller auditeur

Formateur HSE